Arabe de Hadia Decharrière aux éditions JC Lattès

«  Maya, depuis sa naissance, n’a vécu qu’en français, parfois au cinéma elle s’est évadée en anglais, hier soir dans les bras de Max tendrement blottie s’est endormie, pour rêver, dans sa langue maternelle. Et puis, elle s’est réveillée ainsi, sans s’y attendre évidemment, qui pourrait s’attendre à pareil évènement ? Ça n’existe pas, un truc pareil. Ça n’existe tellement pas qu’elle ne s’en est pas immédiatement rendu compte. C’est la réaction de Max qui l’a interpellée. Il la connaît tellement bien ; peut-être mieux qu’elle ne se connaît elle-même. En même temps, le symptôme est si surprenant, le trait si inattendu, qu’un simple coup d’un soir aurait sursauté au petit matin. »

Le titre a attiré toute mon attention et le résumé, très interpellant. Se réveiller un beau matin en parlant une autre langue, j’en ais entendu parlé il y a quelques années avec un ami…Voilà pourquoi j’ai choisi de lire ce roman via la plateforme NetGalley. L’auteure, je ne la connais pas du tout, je ne connais donc pas sa plume, son univers. Et donc inutile de vous dire qu’il m’a fallu quelques pages pour pénétrer son monde, alors que je venais d’être totalement happée par le dernier roman de Ralph Toledano ! Autre monde, autre style d’écriture.

Donc une jeune femme se réveille un matin en parlant arabe.  » Parler une nouvelle langue. L’arabe. Pas le japonais, ni le portugais, ni le hollandais. L’arabe. Parler l’arabe, quand cela ne semble faire aucun écho à son passé. Quel est donc ce lien qu’elle ignore entre elle et l’Orient ?  » Toute sa journée va être complètement chamboulée, son esprit va vagabonder entre passé et présent, revisitant ces amitiés enfantines, ces rencontres là dans ce quartier de Pigalle, Barbès … J’ai beaucoup aimé, au passage, son ressenti, lorsqu’elle ose, à Pigalle, pousser la porte d’un sex-shop, car c’est dans ce lieu qu’elle est traversée par une rage folle, quand elle pense à ces femmes excisées et donc privées du plaisir qui leur est propre. D’un rare réalisme, la plume de l’auteure met en mot le plaisir féminin, un sujet si tabou chez nous encore…..

La question qui la taraude depuis le matin c’est «  Qui a bien pu, en elle des années durant, laisser infuser une culture si inattendue ?  » Elle téléphone à ses parents, rien, rien ne la prédispose en surface à ce nouvel état intérieur. Alors ? Son père va lui prendre rendez-vous avec un ancien ami à lui, médecin, Hervé. Voilà je ne vous en dit pas davantage, à vous de le découvrir si vous en avez l’envie en lisant ce dernier roman de Hadia Decharrière.

Un roman qui interpelle, de toute évidence, sur la mémoire humaine, sur la transmission transgénérationnelle du propre inconscient familial.

Je remercie les éditions JC Lattès et NetGalley pour leur confiance

#Arabe #NetGalleyFrance

Arabe de Hadia Decharrière

Éditions : JC Lattès

Parution : février 2019 – 200 pages – 19 euros