Blue Bay Palace aux éditions Gallimard, collection Continents noirs

 » Comme ce pays, je suis une enfant in extremis. C’est pour cela que mes parents m’ont nommée Maya. L’illusion. Celle qu’on croit être mais qui n’est pas. Je suis arrivée quand ils n’y croyaient plus, alors que dix années d’attente de moi les avaient poussés jusqu’ici, à Blue Bay. Couple supposé stérile, ils avaient fui leur village du Nord, Fond du Sac, lassés des regards noirs et des jacasseries quotidiennes.  »

 

Elle est née là, à Bleu Bay, village au bord de mer, de cette mer spécifiquement bleue. Elle a dix neuf ans, fille unique d’un couple modeste, son père travaille à l’hôtel Le Paradis.

C’est l’histoire idyllique d’un amour entre elle et un jeune homme Dave, soit dit en passant chef de son papa.. Elle a seize ans quand elle le rencontre pour la première fois et ne cesse, de ce jour, de penser à lui.

Seulement de cette chance qui lui sourit joyeusement, son amour avec un homme de haut rang, son travail à l’hôtel Le Paradis, elle pense qu’un jour elle « aurait le retour de bâton » car elle ne comprend pas pourquoi la vie lui offre tout ce bonheur alors que ces amies galèrent.

Et c’est ainsi qu’un matin elle découvre que celui qu’elle désire le plus au monde, vient de se marier avec une autre femme, une femme de son rang, un mariage arrangé par ses parents.

Tout se déchire violemment en elle et elle ne sera plus jamais la jeune fille insouciante et aimante. Son corps s’empoisonne de haine.

Jusqu’où peut-t-elle aller pour essayer de guérir cette blessure qui saigne à vif dans son cœur et tout son corps ?

Une histoire d’amour dans tout ce qu’elle a de plus violent, d’ailleurs peut on appeler cela de l’amour ? L’auteure souligne la souffrance extrême de l’être humain quand il est dépossédé de ce qui le tenait en vie, en amour, en liberté.

Depuis la lecture du tout dernier roman : Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah, je poursuis la découverte incessante de cette plume que je trouve magnifique mais aussi très violente.

Blue Bay de Nathacha Appanah

Éditions : Gallimard, collection Continents noirs

Paru : juin 2013 – 95 pages – 12,90 euros