Blue Book d’Élise Fontenaille-N’Diaye aux éditions Calmann-Lévy

 » Les universités allemandes étant très demandeuses de crânes nègres, pour leurs études, on a trouvé un travail autre que la pose de rails pour les prisonnières de Shark Island et Swakopmund : une fois que l’on a pendu les hommes, on leur tranche la tête, on la confie aux captives, à charge pour elles de les faire bouillir, d’en extraire les yeux, la langue et e cerveau, puis de racler la chair jusqu’à l’os, avec des tessons de bouteille-celles que les soldats ont vidées la veille. La plupart du temps, ces crânes sont ceux de leurs proches, de leurs frères, de leurs fils, de leurs pères, de leurs cousins. Shark Island devient l’île des mortes-vivantes ».

Bouleversant ce livre ! Pour qui aime l’Histoire, c’est tout simplement passionnant de lire ce récit documenté avec justesse et précision. Merci Élise Fontenaille !

Dans ce livre Blue book, Élise Fontenaille-N’Diaye nous raconte ce passé bien méconnu du rôle de l’Allemagne dans le sud-ouest Africain, celle qui se nomme aujourd’hui la Namibie, devenue dès les années 1884 une colonie allemande et qui fut le théâtre d’un véritable génocide contre les Héréros et les Namas. La volonté allemande étant d’anéantir une race totalement.

L’auteure, à travers ce dossier-récit, raconte cette extermination. Des hommes d’une cruauté sans nom comme Goering, le premier gouverneur, Lothar Von Trotha, dit le requin, l’exterminateur, accompagné de Franz Von Epp, qui fut des années plus tard, donc l’un des mentors du jeune Adolphe Hitler, ont mis à l’agonie tout un peuple, d’abord dans le désert du Kalahari puis en créant les premiers camps de concentration. Voilà comment tout à commencé. C’est là aussi que viendra enquêter  Eugen Fischer, l’un des plus brillant étudiant d’Alfred Ploetz, fondateur de l’eugénisme en Allemagne. Il exposera à son retour au pays, combien le métissage mène la race blanche à sa perte et donc il faut l’empêcher par tous les moyens, y compris la stérilisation forcée des populations concernées. Ce qui va totalement influencer la pensée d’Hitler.

Élise Fontenaille-N’Diaye, dans ce récit, essentiel, qui devrait être étudié dans toutes les écoles, redonne vie aux victimes et bourreaux .. les prés nazis ont fait leur premières armes là bas …. et Elle raconte aussi comment cette histoire tragique a été enterré. Comment peut-on ?

Blue book d’Élise Fontenaile-N’Diaye

Éditions : Calmann-Lévy

Parution : mars 2015 – 206 pages – 17 euros