Carnaval noir de Metin Arditi aux éditions Grasset

 » En examinant l’ouvrage chez Christie’s, Bénédict avait remarqué une légère boursouflure entre la planchette arrière et la page de garde qui lui était accolée. … Il en résultait un petit renflement, assez courant pour qu’il ne s’en préoccupe pas. Une fois rentré à Genève, il s’était interrogé. Le renflement n’était-il pas trop marqué pour être le fait d’un simple empilement de claies ? Et si, à cet endroit bien improbable et connu de lui seul, Valsangiacommo avait caché un billet ? Une lettre d’amour ? L’annonce d’une paternité ?  »

En 1575 au cours du fameux carnaval de Venise, une des plus grande et célèbre confrérie est complètement anéantie, détruite et va totalement disparaître.

Janvier 2016, une jeune doctorante en histoire est retrouvée morte, noyée dans la lagune.
Bénédict Hugues, professeur de latin à l’université de Genève, tombe sur une lettre écrite en 1574, qui sous-entend que cette fameuse et célèbre confrérie pourrait être l’objet d’un complot.

Carnaval noir est un roman que j’ai trouvé intensément riche en suspens, en savoir. L’auteur nous guide mots après mots dans une enquête des plus savoureuse et passionnante pour qui aime l’histoire….et qui sait se laisser porter ! L’histoire qui par ailleurs, ce que nous démontre bien le récit, toujours se répète. J’ai été complètement transporté dans ce monde de recherche fascinante …. Merci Monsieur Arditi.

Carnaval noir de Metin Arditi

Éditions : Grasset

Parution : août 2018 – 399 pages – 22 euros