Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin aux éditions Albin Michel

 » Cet homme m’a semblé tout droit sorti d’un roman ou d’un asile. ce qui revient au même. Que faisait-il dans un cimetière ? Je ne savais même pas que le métier de gardien de cimetière existait. Pour moi le commerce de la mort se résumait à être croque-mort, à avoir le teint cireux et des habits noirs avec un corbeau posé sur l’épaule quand ce n’était pas un cercueil. »

« Christian Bobin a dit :  » Les mots tus s’en vont hurler au fond de nous. »

Il ne l’a pas dit exactement comme ça. Mais moi, j’étais pleine de silences qui hurlaient au fond de moi. Qui me réveillaient la nuit. qui m’ont fait grossir, maigrir, vieillir, pleurer, dormir toute la journée, boire comme un trou, me cogner la tête contre les portes et les murs. Mais j’ai survécu.

Prosper Crébillon a dit :  » Plus le malheur est grand, plus il est grand de vivre. » En mourant, Léonine avait tout fait disparaître autour de moi, sauf moi.  »

 Changer l’eau des fleurs, c’est le premier roman de Valérie Perrin que je lis et je ne suis pas déçue. Une belle histoire que celle de Violette Toussaint qui devient garde-cimetière après avoir vécu quelques tragédies dans sa vie que je vous laisse découvrir à travers la lecture du roman.

Le bonheur est là même lorsque la vie réserve des souffrances indélébiles. Rester éveiller aux rencontres, suivre ses envies, se respecter peut ouvrir de nouvelles perspectives n’est ce pas ? Violette, cette femme sous des apparences très ordinaires est au fond une femme extraordinaire, qui va faire de son quotidien des petites merveilles avec des petits riens. J’adore ces personnes, hors castes, hors tout mais qui savent l’essentiel : oser être.

Un beau roman qui se lit à l’ombre d’un arbre dans son jardin, une histoire qui a la senteur de la vie avec ses joies et ses peines. Une histoire qui se dévoile à chaque page, des personnages attachants que l’on découvre tout au long du roman.

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Éditions : Albin Michel

Paru : mars 2018 – 558 pages – 22,50 euros

http://www.albin-michel.fr/ouvrages/changer-leau-des-fleurs-9782226403049