Comme des lions de Fatima Bhutto aux éditions Les Escales

 » Anita avait écouté, captivée. Voilà ce qu’elle voulait être, le genre de fille qui pourrait oublier quelqu’un en une semaine. Qui n’aurait besoin de personne, qui n’aurait pas peur, qui serait courageuse, et libre. Une lionne qui n’appartiendrait pas, n’appartiendrait jamais à un homme.Anita se transformait, elle le sentait. Elle allait vivre plein de choses. Sa vie était en train de changer. Elle pourrait facilement devenir le même genre de femme que Rima.Ses seins avaient poussé, de vrais seins, qu’on pouvait à présent deviner sous ses vêtements : petits boutons pointants de chair brune et douce. L’acné qui parsemait son front, une petite constellation de taches, était en train de disparaître et, en l’espace de quelques mois, elle avait grandi d’au moins cinq centimètres.Mira se pencha plus près d’Anita.  »

Trois jeunes gens, trois horizons différents qui vont se rejoindre. Anita-Rose, 16 ans vit avec sa mère Zenobia et sa frère Ezrat au Pakistan. Elle a un ami qui lui est cher Osama, un vieux marxiste, qui lui ouvre des portes pour non pas fuir, mais vivre sa vie là en osant être elle même, il lui confie des livres de grands penseurs l’aidant à réfléchir. Seulement son frère souffre de cette vie qu’ils mènent, de voir sa mère exploitée par des riches…. alors il décide de prendre leurs destins en main. A quel prix ?

Sunny est né et vit à Portsmouth avec son papa. Sa mère est décédée alors qu’il avait 2 ans. Son père avait décidé de quitter le Pakistan et s’exiler en Angleterre pour offrir une vie meilleur aux siens. Mais Sunny, 22 ans, n’y arrive, il se cherche, ne va pas à l’université dans laquelle son père pense qu’il poursuit ses études. IL est mal avec lui même et sa vie en tout lieu et avec tout le monde. IL ne trouve pas sa place. IL va succomber aux charmes de son cousin Oz, un soit disant guerrier de retour de Syrie.

Et Monty vit à Karachi au Pakistan avec sa famille aisée. Il a tout pour être heureux mais ne trouve pas le bonheur jusqu’à sa rencontre avec cette très belle jeune fille Laylla.

Mais qui est Laylla ? Jusqu’où l’amour de Monty peut il aller pour Laylla ?

Je ne peux vous en dire davantage, j’en ai déjà peut être trop dire d’ailleurs.

Ce roman m’a emportée, cette histoire, ces trois jeunes gens je les ai aimés et puis détestés. Certes ils sont jeunes, et à mon goût un peu trop naïfs. Mais comment leur en vouloir ? C’est terrifiant cette réalité qui condamne des gens qui sont parfois mal accompagnés, mal aimés du moins pas comme il le souhaiterais, façonnés par une société qui a ses codes culturels et sociaux

Merci à cette auteure que je ne connaissais pas Fatima Bhutto, et qui m’a donnée un grand plaisir de lecture, très intense je peux dire avec ce roman que je vous invite à lire.

De toute évidence puisque je ne connaissais pas cette auteure j’ai effectué quelques recherches et j’ai donc pu lire qu’elle écrit depuis l’âge de 15 ans, qu’elle est issue d’une lignée d’hommes et de femmes politique au Pakistan, mais que sa voie à elle, est la littérature, celle par qui elle peut aussi dire, dénoncer……

Comme des lions est un coup de cœur pour moi, une histoire brillamment menée autant dans sa construction narrative que dans la construction psychologique des personnages. MERCI !

Un grand merci à la plateforme NetGalley et aux éditions les Escales pour cette lecture dévorante !

#Commedeslions #NetGalleyFrance

Comme des lions de Fatima Bhutto

Traduction : Sophie Bastide – Foltz

Éditions : Les Escales

Paru : le 6 février 2020 – 432 pages – 21,90 euros