Confidences à Allah de Saphia Azzedine

 » Je déteste la culpabilité et encore plus celle qu’on T’impose sous couvert de Toi le Grand. Jamais je ne Te culpabiliserai, Allah. Jamais. Moi je T’aime et pas parce que je Te crains. Parce que T’aime, un point c’est tout. Sinon ce n’est pas de l’amour, c’est un contrat. Moi je T’aime. Je ne sais pas si je Te crains. Je ne sais pas si c’est vraiment important au fond. L’amour c’est mieux. Tu ne m’as jamais abandonnée. Ou un peu. Mais c’était pour que je trouve mon chemin toute seule. Je vais le chercher comme une grande. Merci, Allah. Je suis épuisée, pardon, c’est décousue. »

Un roman fort, puissant dont le verbe est parfois cru, plein d’humour et aussi poétique. Ces confidences sont celles d’une jeune fille de 16 ans Jbara, née dans un hameau des montagnes du Maghreb. D’un père violent et d’une mère murée dans son silence et ses pleurs, un jour, elle va décider, enceinte, de partir s’installer en ville. Cependant ce qui l’attend en ville est peut être pire…..Alors seule, elle se confie, raconte sa misère à Allah, ses joies, sa confiance , son amour comme son désarroi..
« Est-ce que l’on peut échapper à son destin ? »
De ce roman a été crée une pièce de théâtre dont vous pouvez voir un extrait ici et une bande dessinée.

Confidences à Allah de Saphia Azzedine
Éditions : Léo Scheer
Paru : en mars 2008 – 146 pages – 15 euros