La guerre en soi de Laure Naimski aux éditions Belfond

«  Paul et moi étions comme deux arbres de la même espèce qui poussent côte à côte sans jamais se toucher. Les spécialistes appellent ce phénomène naturel une fissure de timidité. Dans les mangroves, dans les jungles, dans les forêts, des milliers d’arbres croissent sans jamais entremêler leurs branches. Il y a une fente qui serpente dans la canopée, par où la lumière s’engouffre. Mon fils a toujours mis cette distance entre lui et moi.  »

 

Découverte d’une auteure, découverte d’une plume. Une belle écriture. En une heure j’ai essayé de partager la vie de cette femme, de cette mère Louise. Elle a 56 ans, elle est veuve et a un fils Paul. Elle est mal, très mal, se détruit dans l’alcool qui est son seul réconfort dans cette vie qu’elle ne comprend plus, parce qu’elle est en colère.
Au fil des pages, elle raconte à celui qui l’a questionne, l’homme en blouse blanche, son fils. Cet adolescent qui s’absente de plus en plus du foyer familial pour aller au secours des ces migrants qui débarquent en nombre dans leur ville sur les bords de mer. Pour elle, pour cette mère, ce sont ces hommes qui lui ont volé son fils. C’est ce qu’elle lui dit à l’homme en blouse blanche. Elle nous raconte comment tout a commencé et comment tout a fini. Mais cela je ne vous le dirai pas, je vous invite à ouvrir ce livre pour découvrir un adolescent engagé face à des parents complètement désabusés et perdus. Difficultés de la relation mère fils, quand tout oppose sensiblement ! Étrange de réagir ainsi, j’avoue qu’elle m’a agacée cette mère qui au final n’a rien compris ou qui trop emprise de blessures anciennes qui lui appartiennent, remet la faute ailleurs, sur celui qui est loin, l’étranger …. c’est si facile ! Alors qu’elle nous confie bien que sa relation avec son fils a toujours été compliquée : « Paul et moi étions comme deux arbres de la même espèce qui poussent côte à côte sans jamais se toucher. » Voilà mon ressenti, un peu étrange, mais peut être que je n’aie pas tout bien compris non plus ! Je serais très heureuse de pouvoir partager avec l’auteure et avec vous, je suis impatiente de découvrir vos avis.
Merci à la plateforme NetGalley et aux éditions Belfond de m’avoir permis cette lecture.

#LaGuerreEnSoi #NetGalleyFrance

La guerre en soi de Laure Naimski

Éditions : Belfond

Paru : le 7 février 2019- 144 pages – 17 euros