La Prière des oiseaux de Chiogozie Obioma aux éditions Buchet-Chastel

 » Dès qu’il s’endormit, comme souvent quand il entre dans cet état d’inconscience, je me défis des barrières de son corps. Même sans en sortir, je parviens souvent à percevoir ce qui m’est caché lorsqu’il est éveillé. Comme tu le sais puisque tu nous as créés, nous sommes des créatures qui ignorent le sommeil. Nous existons comme des ombres qui parlent le langage des vivants. Et même durant le sommeil de nos hôtes, nous demeurons éveillés. Nous veillons sur eux contre les forces qui s’animent dans la nuit. Lorsque dorment les hommes, le monde de l’éther déborde de bruit, d’agitation, de la susurration des morts. Agwus, fantômes, akaliogolis, esprits et ndiichies de passage sur la terre surgissent des yeux aveugles de la nuit et arpentent la terre avec la liberté des fourmis, oublieux des limites humaines, indifférents aux murs et aux clôtures. Deux esprits en querelle peuvent très bien, en se bagarrant, basculer dans une maison et atterrir sur la tête d’une famille sans même y prendre garde. Parfois, ils se contentent de pénétrer dans les demeures des humains pour les observer… »

Quelle puissance ce roman ! C’est une épopée palpitante au cœur de l’être humain incarnée dans la cosmologie Igbo du Nigéria, dont l’auteur nous ouvre grand les portes. Une histoire d’amour entre deux êtres passionnés de milieu différent ce qui va compliquer leur relation et leur devenir. Pour conquérir la famille de sa bien aimée, Chinonso décide de vendre tous ses biens, la maison, héritage sacré de ses ancêtres pour partir à Chypre étudier. Un sacrifice démesuré, qui lui déchire le cœur et en même temps le rempli d’espoir pour son avenir qu’il projette avec Ndali.

Cette histoire prend une tout autre dimension dans la mesure où elle nous est racontée par le Chi de Chinonso. Le Chi qui n’est pas sans rappeler l’énergie vitale dans la culture ancestrale chinoise, est ici dans cette communauté du Nigéria, et la cosmologie Igba, l’esprit protecteur. Il loge au cœur de cet homme qui est son hôte. Entre la conscience, l’esprit tout ce qui fait l’individu est mis à nu.

Histoire de croyances et de traditions au cœur d’une communauté

L’auteur nous projette dans ce monde passionnant des esprits et des hommes, de l’ici-bas et du très haut…de ce qui nous environne mais que nous ne voyons pas pour la plupart d’entre nous.

Le monde actuelle nous coupe de tout cet univers autre, ces autres mondes, qu’il peut être bien imprudent hélas de pouvoir parler ici…maintenant !

Entrée dans ces univers par le biais de la littérature m’a passionnée je l’avoue d’autant plus que vraiment l’auteur à réussi parfaitement à conjuguer le tout pour nous offrir un petit bijou d’œuvre littéraire comme il est bien rare de découvrir ces temps !

C’est une histoire envoûtante, haletante de son commencement à sa toute dernière fin que je vous conseille vivement pour toute personne qui aime voyager au cœur de l’être humain et s’imprégner d’autres cultures.

Un coup de cœur !

Je remercie infiniment les éditions Fayard et NetGalley pour leur confiance

#LaPrièredesoiseaux #NetGalleyFrance

La Prière des oiseaux de Chigozie Obioma

Traduction : Serge Chauvin

Édition : Buchet-Chastel

Paru : 3 janvier 2020 – 528 pages – 25 euros