La révolte de Clara Dupont-Monod aux éditions Stock

 » Car ma mère pensait garder le mainmise sur son Aquitaine. Ici s’est joué un contrat avec mon père. Par son mariage, elle lui apportait ses terres, dont l’étendue consacrait une réelle puissance ; en retour, il laissait ma mère autonome, n’interférait pas dans la gestion de ses domaines, et même, puisqu’elle aimait tant le pouvoir, l’associait à la gouvernance de l’Angleterre. C’était un échange juste. Au fond, ces deux êtres exceptionnels n’ont pas été épargnés par la mécanique tristement banale du commun des mortels qui consiste à être trahi d’abord, à se venger ensuite.  »

Un voyage dans le temps, au Moyen-âge entre 1152 et 1199, un voyage dans l’histoire, la vie d’une épouse insoumise et d’un fils. Un bonheur de lecture ces quelques heures en compagnie d’Aliénor d’Aquitaine et son fils Richard qui reprennent vie, dans ce roman, sous la plume savoureuse de Clara Dupont-Monod.

A trente ans, après s’être séparée de son premier époux Louis VII roi de France, Aliénor s’embarque enceinte, au bras de son nouvel amour Henri de Plantagenêt,  et de leur bébé Guillaume, pour l’Angleterre. Alors qu’elle projette un brillant avenir à son époux roi, et lui donne toute confiance, dès son arrivée en Angleterre elle découvre des traits de son caractère qu’elle n’avait absolument pas soupçonné et elle se met en alerte.

Ensemble il vont avoir 8 enfants.

Adolescents, à ses trois fils Henri, Geoffroy et Richard, elle leur ordonne de renverser leur père qui ne l’a jamais respectée autant en amour qu’en tant que reine et qui détruit et fait sien ce qu’elle a de plus cher, son domaine, son territoire :  l’Aquitaine

 » Ils se ressemblent trop , ils se valent, ils deviendront ennemis mortels.  »

Ils vont tous se battre dans la haine et c’est le peuple hélas qui va souffrir, tant de morts sous leurs épées terrifiantes. Pourquoi ?

Elle va être faite « prisonnière » par son propre époux, les fils vont devoir se soumettre. Et la haine toujours plus grande va ronger les cœurs des uns et des autres.

Jusqu’en Orient, lors de sa croisade pour Jérusalem, Richard devenu roi à son tour après la mort de son père, va cracher sa haine sur son chemin, sur des innocents puis contre les guerriers sur les champs de bataille. Des massacres, pourquoi ?

Le pouvoir, la puissance, la haine !

Cette histoire est racontée par plusieurs voix qui se répondent parfois, Aliénor, son époux Henri de Plantagenêt et leur fils Richard, dit Richard cœur de lion.

Elle nous remet en situation les différents royaumes, celui d’Angleterre vaste et puissant et celui de France si petit à cette époque et enfin les croisades.

Ce que j’ai bien apprécié dans ce roman c’est au delà des faits historiques terribles et très intéressants à remémorer,  l’auteure s’est imaginé les pensées de chacun, elle s’est approprié leur ressenti, un magnifique travail que la romancière nous offre ici. Avec justesse, elle a fait ressortir ce qui pouvait hanter leurs esprits, ce qui alimentait leur haine, leur colère. C’est ainsi que nous suivons un Richard guerrier comme un homme prisonnier de ses propres émotions. Son enfance, ses souffrances vécues et jamais dites le rongent jusqu’à son dernier souffle. Comme la complainte du père attaqué, ce père que nous lecteur ne pouvons que détester, elle lui permet de raconter son point de vue, pourquoi il en est arrivé là ! Entre amour et haine.

La révolte de Clara Dupont-Monod

Éditions : Stock

Paru : août 2018 – 244 pages – 18,50 euros