La sirène, le marchand et la courtisane d’Imogen Hermes Gowar aux éditions Belfond

Septembre 1785, Jonah Hancock, un marchand âgé de 45 ans, veuf, reçoit la visite bien particulière de son capitaine. Celui-ci lui annonce avoir vendu son navire en contre partie de l’acquisition d’une sirène.

Une sirène morte !

Incroyable !

C’est ainsi que la vie de notre marchand va basculer, d’abord terrassé par la nouvelle, il va se faire à l’idée, rebondir et faire fructifier son nouveau bien.

Une rencontre va enjoliver sa vie, la rencontre d’une femme que jamais il n’aurait cru pouvoir fréquenter. Car elle vient d’un milieu qui n’est pas le sien. Et pourtant ensemble ils vont réaliser l’inimaginable !

C’est un premier roman qui nous glisse dans les profondeurs des océans, à la rencontre des sirènes… Cependant sont-elles aussi belles que dans l’imaginaire collectif ? Pas certain !!! N’oublions pas que l’auteure nous raconte une histoire qui se déroule en 1785 et à cette époque n’est pas encore née la sirène romantique, elle née sous la plume du célèbre écrivain Andersen qu’en 1835.

Ainsi une tristesse immense envahit chacun des esprits approchant de trop prêt cette dernière arrivée,  ce dernier trésor trouvé dans les mers du nord que notre marchand a commandé pour sa bien aimée !

C’est toute une ambiance bien spéciale, qui règne au fil des pages de ce roman, l’imaginaire flamboyant de son auteure captive le lecteur du début à la fin.

Merci à la plateforme Netgalley et aux éditions Belfond de m’avoir permis cette rencontre !

#ImogenHermesGowar #NetGalleyFrance

La sirène, le marchand et la courtisane d’Imogen Hermes Gowar

Traduction : Maxime Berrée

Éditions : Belfond

Paru : 4 mars 2021 – 528 pages – Broché : 22 euros – Numérique : 13,99 euros