Le rire des déesses de Ananda Dedi aux éditions Grasset

Veena, une jeune femme qui  » porte sa rage en bannière « , prostituée au cœur de la Ruelle, est mère de la petite Chinti. Chinti c’est elle même qui s’est donnée son prénom, sa mère n’avait jamais senti le besoin de l’appeler autrement que l’enfant. Car elle n’avait pas souhaité, désiré cette enfant. Ainsi pensait-elle quand ne lui donnant aucun nom, elle disparaitrait facilement.

Mais le destin a été tout autre.

Chinti découvre le monde proche d’elle avec des yeux et une âme d’enfant. Elle devient le soleil de toutes ces femmes, et surtout  de Sadhana, la hijra de la maison d’à côté.

Ainsi Chinti  » vogue sur un nuage d’illusions  » quand un jour elle ressent un amour particulier pour le swani Shivnath, le maître, un homme aux apparences saintes. Toute sa confiance va vers lui. Cette petite fille en manque de tendresse et d’amour certain, s’abandonne en toute innocence aux bras de celui qui lui promet une vie meilleure :  » Tu seras traitée comme une princesse. Tu ne seras plus jamais pauvre.  »

En effet et si Chinti était déesse, fille de Kali ?

Le rire des déesses est un roman puissant mettant en scène les femmes abusées, maltraitées, esclaves par des hommes guidés seulement par leur lingam ! Cette histoire racontée se déroule en Inde, mais sachons bien que les Indiens ne sont pas plus hommes-bestiaux qu’ailleurs dans le monde. C’est universel cette idée que certains hommes profitent de la faiblesse des femmes, des jeunes filles, des enfants même. Comme le souligne le Swani, agissant en pleine conscience l’hypocrisie règne partout et chacun ferme les yeux.

Enfin l’auteure nous mènent dans une danse folle à la fois décadente et qui a force de volonté prend un tout autre sens. Une chemin nouveau peut s’ouvrir pour entendre le rire des déesses !

Merci infiniment à la plateforme NetGalley et à la  fidèle confiance des Éditions Grasset

#Leriredesdéesses #NetGalleyFrance

 

Le rire des déesses de Ananda Devi

Éditions : Grasset

Paru : 1 septembre 2021 – 240 pages – Broché : 19,50 euros – Numérique : 14,99 euros