Le vaisseau noir F.E.L.I.N.E – Révélation d’Arnauld Pontier aux éditions Rivière Blanche

 » Elle tourna la tête, péniblement, pas vraiment surprie de ne pas être seule. Comme si ce n’était pas la première fois qu’elle affrontait cette situation. Elle était allongée nue sur une couchette sanitaire dont la température avait été synchronisée avec la sienne, mais sa peau était encore humide et plissée, comme si elle venait de passer un long moment dans l’eau. Elle avait également anormalement chaud, comme si son corps avait été entièrement étuvé. Une rampe d’énergie, irradiante, installée à l’aplomb de la couchette terminait de la sécher. On avait dû la placer en stase … Pourquoi ? Quand ? L’homme en combinaison bleue qui était penché sur elle avait une voix agréable, posée. Rassurante. »

Voilà je viens de terminer le troisième volet de l’inoubliable trilogie F.E.L.I.N.E et quelle fin !! Bien sur je ne vais rien révéler. Dans ce dernier volet, nous retrouvons les personnages animant cette épopée intergalactique. Tous baignés dans des jeux de rôles bien spécifiques où chacun ment pour  défendre ses propres intérêts, où  » les uns dirigent les autres et une toute petite frange, comme au spectacle, observe la tragédie. » Dès le premier tome, nous nous posions des questions sur l’identité réelle des uns et des autres et tout particulièrement de Lars Hamilton, le Conseiller général de la Fédération, le maître d’Arach, «  inscrit au sommet de la liste des ennemis publics « , pour avoir détruit Laméo, Cyan entre autre deux planètes de la Constellation d’Orion.

Dans ce tout dernier tome, embarquée à bord du vaisseau noir avec pour capitaine Saronis,  Cyane a une mission des plus importante, un seul objectif : éliminer ce génocidaire et trouver une autre planète,  » une nouvelle Cyan pour rebâtir une civilisation. »  Va-t-elle parvenir à sa fin ? Va t-elle pouvoir démêler le vrai du faux, entre ces agents doubles et plus, les cybes et autres inventions, découvrir une vérité ?

La SF n’est absolument pas mon domaine de prédilection en ce qui concerne mes choix de lecture comme sur le plan cinématographique, donc je n’ai aucune connaissance du domaine, aucune référence, alors merci de pardonner cette ignorance totale. Avec cette trilogie j’ai tout simplement pris plaisir, peut être parce que l’auteur va au delà d’un genre, il a son style, et je me suis laissée à de belles réflexions philosophiques.  Et donc j’ai pris plaisir à me laisser embarquer dans un voyage intergalactique fabuleux, fantasque, violent, sensuel et je remercie tout particulièrement l’auteur Arnauld Pontier qui a été mon guide à bord de ces différents vaisseaux, sans qui j’avoue je n’aurais osé franchir une aventure spatiale !

Si vous ne connaissez pas, c’est une belle invitation au voyage, osez simplement vous laisser porter par l’imaginaire, le fantasque tout en réalisant que derrière toute cette aventure extraordinaire se profile peut être une réalité en devenir !

http://www.arnauld-pontier.com/index.php?page=55

Le vaisseau noir d’Arnauld Pontier

Édition : Rivière Blanche

Paru : février 2019 – 167 pages – 18 euros