le voyage ultime de Richard Bernstein aux éditions Sully

« Il se mit en route en 629, alors qu’il avait 26 ans, ayant auparavant étudié les langues des pays qu’il allait visiter. Son premier compagnon de voyage fut un prêtre venant de l’actuelle province de Gansu, qui lui servit de guide. La première destination majeure du moins fut Lanzhou, capitale du Gansu.

……. Hsuan Tsang afficha une détermination presque surhumaine à parvenir à sa destination, tant il était convaincu que seule la mort pourrait l’arrêter. Etant donné que l’interdiction impériale de voyager au-delà de la porte de Jade, Hsuan Tsang quitta Xian en sachant non seulement que son voyage serait long et ardu, mais qu’il serait aussi dans l’illégalité, et que si jamais il se faisait prendre il serait renvoyé et puni. »        

« En l’an 629, le moine bouddhiste chinois Hsuan Tsang entreprend un formidable périple pour se rendre en Inde, la terre natale du Bouddha, afin d’y rechercher l’Ultime Vérité de la doctrine bouddhique.
Depuis Xian, la capitale de l’empire des Tang, en suivant l’antique route de la soie, traversant les déserts et franchissant les montagnes, il se rend jusqu’aux cités saintes de l’Inde et revient en Chine, chargé de textes sacrés, au terme d’un voyage de dix-sept années.
Figure majeure du bouddhisme et de l’histoire de l’Asie, il rédigera des chroniques de son voyage qui restent la meilleure source de connaissance sur l’histoire de l’Asie de cette époque.

En 1999, Richard Bernstein, qui fut le premier chef du bureau du magazine « Time » à Pékin dans les années 1980, décide de suivre à son tour le parcours mythique de Hsuan Tsang. Le récit qu’il nous livre ici de son voyage mêle avec grande finesse le passé au présent, la quête du moine et son propre cheminement intérieur, les subtilités de la doctrine bouddhique et l’histoire tumultueuse de l’Asie.

Ouvrage captivant, « Le Voyage ultime » constitue à la fois une réflexion sur la signification du voyage, une initiation au bouddhisme et une découverte de la réalité de l’Asie contemporaine. Grâce à la perspicacité et au talent de l’auteur se mêlent ainsi un merveilleux récit de voyage, rempli d’anecdotes et de références historiques et culturelles, et une authentique quête spirituelle. » Quatrième de couverture

C’est une encyclopédie de l’Histoire de la Chine moyen-âgeuse, à travers le voyage de ce moine Hsuan Tsang.  il est extraordinaire ce livre, époustouflant. Remarquablement documenté, très riche.  J’ai grandement apprécié ce voyage à travers les pages, dans une culture, une philosophie …. un récit qui a comblé ma curiosité.

Le voyage ultime de Richard Bernstein

Editions : Sully

Paru : septembre 2004 – 475 pages – 24 euros