Les belles ambitieuses de Stéphane Hoffmann aux éditions Albin Michel

«  – Si, dis-je, j’ai fait n’importe quelles études. ce qui se présentait. J’étais doué, ce fut facile. J’ai fait des études pour qu’on me fiche la paix. Par mollesse, aussi. Et pour éviter l’aigreur. Le plaisir, voyez-vous, c’est d’être invité à ce bal des cons qu’est devenue la société française depuis qu’elle mesure ses faveurs au mérité, et de ne pas danses. Je ne veux pas danser. Je veux rester au bar.  »

 

 

Amblard Blamont-Chauvry issue de la bonne société versaillaise, 25 ans, énarque et polytechnicien qui, je le cite, a fait des études pour qu’on lui fiche la paix, est fatalement prédestiné à une vie en politique, seulement, il décide sous les regards foudroyants de cette belle société, de choisir une autre voie.

En effet il préfère à la politique une vie de plaisir et se satisfait tout bonnement de celle pour qui son cœur vibre à tout instant la belle et mystérieuse Coquelicot.

Mais va-t-il parvenir à lutter contre ces femmes qui tournent autour de lui, ces belles ambitieuses qui souhaitent se servir de lui pour satisfaire leurs ambitions personnelles ?

La seule qu’il aime sincèrement, sa Marraine, la très influente comtesse de Florensac, va réussir à le marier avec cette femme qui ne lui inspire rien du tout, cette jeune Isabelle Surgères promise à un bel avenir politique.

Très vite il en est fatiguée, Isabelle l’exaspère,  » tout ce qu’elle veut m’ennuie, c’est une raseuse, une parfaite épouse  » nous confie-t-il. Ainsi il retrouve l’élue de son cœur Coquelicot avec qui il savoure les heures passées au lit ensemble, des années durant dans la même chambre de la même auberge, tout simplement.

J’ai savouré ce personnage qui ose sortir du rang, qui j’imagine peut en agacer plus d’un lecteur, ce personnage qui ose désobéir à un certain ordre pourrait-on dire, non, puisqu’il refuse ce monde qu’on souhaite pour lui.

C’est à la fois drôle et de belles réflexions pertinentes pigmentent ce tableau magnifiquement dépeint par Stéphane Hoffman, de cette société mondaine des années 70.

Un excellent plaisir de lecture !

Les belles ambitieuses de Stéphane Hoffmann

Éditions : Albin Michel

Paru : août 2018 – 265 pages – 19,50 euros