Miss Islande d’Audur Ava Olafsdottir aux éditions Zulma

«  Nous descendons du train tard dans la nuit.
Comme il fait encore sombre, nous attendons sur un
banc de la gare que l’astre du jour apparaisse à l’horizon et que le monde prenne forme. Nous attrapons
alors nos valises pour rejoindre la plage déserte. Allongés sur le sable, nous nous endormons.Je me réveille avec du sable dans les cheveux, des
miettes de coquillages collées derrière les genoux et une
chaleur brûlante sur les paupières : la lumière blanche
emplit tous les recoins du monde. J’ai un goût de sel
sur les lèvres. Un homme approche en courant et
plante deux parasols à côté de nous.Je me rendors.Quand je rouvre les yeux, j’aperçois DJ Johnsson
qui, immobile sur l’estran, regarde vers le large. Il porte
le même costume blanc que lorsque nous sommes
partis, il y a cinq jours. Il a relevé ses bas de pantalon.
Je le vois marcher dans la mer et je le rejoins, je plonge
les mains dans l’eau, elle file entre mes doigts et y laisse
un goût salé. Puis je retourne là où j’étais.  »

C’est une très belle histoire d’amitié, d’amour, d’amour d’amitié qui se crée entre cette jeune femme qui écrit et cet homme, homosexuel qui ne trouve pas sa place dans la société et puis cette très jeune maman, leur amie Isey.

Ils vont trouver un arrangement pour que chacun puisse exister par ce qu’il est. Ces personnages, surtout Hekla vit ce qui l’anime au plus profond d’elle même envers et contre tout, l’écriture ! C’est beau, simple et juste mais pas une lecture transcendante pour moi, il a manqué quelque chose qui me crée des émotions, je pense surtout dans la forme, car le fond est passionnant !!

Prix Médicis Etranger 2019

Miss Islande d’Audour Ava Olafsdottir

Traduction : de l’islandais par Eric Boury

Éditions : Zulma

Paru : 5 septembre 2019 – 288 pages –  broché : 20,50 euros, ebook : 12,99 euros