Né d’aucune femme de Franck Bouysse aux éditions La manufacture de livres

 » De retour du presbytère, je m’enfermai dans ma chambre, m’assis sur le lit et sortis les cahiers de leur cachette. Ils étaient numérotés 1 et 2. J’attendis de longues minutes avant d’ouvrir le premier, comme s’il me fallait encore ce temps pour me convaincre de leur réalité, et ainsi surseoir au bouleversement considérable qui allait balayer des vies. Puis je lus enfin les premiers mots inscrits sur le papier jauni, je me les rappelle par cœur :  » Tout est calme. IL y a plus de temps à perdre. Voilà. c’est temps de sauter dans l’eau froide. Mon nom, c’est Rose. C’est comme ça que je m’appelle… »  »

Eh bien quelle lecture ! Irrésistible, totalement. C’est le premier roman de cet auteur que je lis, c’est donc la découverte d’une plume, d’un univers. Et quelle plume. Comment ais-je pus passer à côté ?

C’est une histoire envoûtante que celle racontée ici. Un jour, le père Gabriel accueille dans son confessionnal, une femme qui lui fait une confidence des plus troublante : «  Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile…..Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés …. Les cahiers … Ceux de Rose… »  Pourquoi cette femme veut absolument que le père récupère secrètement ces cahiers ? Qui est Rose ? Que fait-elle dans cet asile d’aliénés mentaux ? Un roman chorale donnant voix à plusieurs proches de cette Rose, qui vont nous conduire sur les chemins tortueux de sa vie … Je ne souhaite pas vous en dire plus, ce n’est absolument pas possible… Je ne savais rien de ce roman en l’ouvrant et c’est justement cela aussi la magie de la lecture .. et ici c’est ouah … sublime !

Avec justesse, l’auteur va pénétrer au plus profond de l’âme humaine qui réserve tant de surprise à qui sait écouter, voir … Une lecture vibrante, émouvante, terrifiante. Absolument à découvrir pour tous ceux qui aime la littérature éblouissante de beauté, de poésie.

Né d’aucune femme de Franck Bouysse

Éditions : La manufacture de livres

Paru : 10 janvier 2019 – 336 pages – 20,90 euros