Par le vent pleuré de Ron Rash aux éditions Seuil

 » Sitôt arrivé, j’ai étalé ma serviette sur le sable et j’allais ouvrir mon livre de poche quand Bill a parlé :

 » En fait, elle existe. »

Plus bas, la fille que j’avais vue la semaine précédente barbotait dans les hauts-fonds du bassin, sauf que cette fois elle portait un deux-pièces vert. Si elle nous avait repérés, elle n’en laissait rien paraître.  »

Un roman qui raconte l’histoire de deux frères, Bill et Eugene qui un jour sont rattrapés par leur passé. Le corps d’une jeune fille est retrouvé 46 ans après sa mort, sur les bords d’une rivière d’une petite ville des Appalaches. Elle est très vite identifiée comme étant Ligeia, qui avait débarqué de Floride, l’été 1969, mise plus ou moins au vert, comme on dit, chez son oncle et sa tante, suite à des petits soucis entre autre de drogue, de fugue dans une communauté hippie. Et c’est au bord de cette rivière que les deux frères Bill et Eugene l’ont rencontrée. Cet été là, bouleversa à jamais leur vie. Ils vont découvrir l’amour ou disons la sexualité, l’alcool, les drogues sous toutes les formes, cela me fait résonance avec Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu. Mais au delà de cela, c’est l’histoire certes d’une jeunesse, mais de lien entre deux frères que tout oppose sauf les liens du sang. C’est très beau. L’histoire est surtout magnifiquement bien menée, à suspens, on y est totalement, on dévore, on veut savoir .. au final qui a tué cette jeune fille ! Toute une ambiance.

C’est le premier roman de Ron Rash et j’ai déjà une grande envie d’en lire d’autres. Une belle découverte!

Par le vent pleuré de Ron Rash

Traduction : de l’Anglais par Isabelle Reinharez

Éditions : Seuil

Paru : août 2017 – 200 pages – 19,50 euros