Pleine terre de Corinne Royer aux éditions Actes Sud

«  Il ne voulait plus être bercé par les plans de compétitivité et d’adaptation, la politique agricole commune, la course au rendement, la sacralisation du modèle intensif, la surexploitation et les monocultures de masse qui rongeaient les terres, polluaient les eaux, empoisonnaient les hommes, éradiquaient les petits paysans. Il s’était toujours méfié de l’agriculture productiviste, ces élevages concentrés, spécialisés, générant endettement et épidémies, favorisant l’agro-industrie avec des tonnes de tourteaux de soja distribués à un bétail fait pour pâturer dans les champs. Il était persuadé que cette modernité était dépassée, qu’elle était même le contraire du progrès. Il affirmait, que pour soigner l’avenir, les agriculteurs devaient inventer des possibles qui panseraient le cœur des hommes en même temps que les plaies du vivant.  »

J’attendais impatiemment le nouveau roman de Corinne Royer. J’avais découvert cette auteure avec son roman Ce qui nous revient qui m’avait fascinée totalement.

Aujourd’hui c’est sur un tout autre thème que l’auteure s’aventure en nous embarquant dans une histoire terrible et profondément humaine.

Oui il est bouleversant ce tout dernier roman de Corinne Royer.

C’est à mon sens un magnifique plaidoyer pour le monde paysan, les petits paysans…ceux qui considèrent la terre comme nourricière et la respecte dans sa plus profonde intimité.
Un roman qui nous touche tous, âmes sensibles que nous devons être afin de protéger ce qui nous est vital !

Corinne Royer a osé dire, prêtant sa plume pour dénoncer et rendre hommage à ces Hommes de la terre…dans un ton juste et poétique.

A nous désormais d’agir, de ne pas rester des lecteurs passifs mais bien acteurs dans nos modes de consommation.

Un tout grand merci à Corinne Royer et aux éditions Actes-Sud.

#pleineterre#actessud

#rentreelitteraire2021

Pleine terre de Corinne Royer

Éditions : Actes-Sud

Paru : Août 2021 – 333 pages –  Broché : 21 euros