Au delà des livres, de la lecture, j’aime la rencontre. Pendant des années j’ai été gérante d’une maison d’hôtes ouverte à la rencontre d’auteurs.

Aujourd’hui, c’est sur la terrasse d’un café .. que j’apprécie d’échanger avec des plumes que j’affectionne toute particulièrement.

Pour le plaisir d’accueillir la rencontre et de la partager .

Ce ne sont pas des interviews littéraires, ce sont des rencontres simples et sincères autour d’un livre, d’une lecture, un projet …

Je vous invite à  écouter.

 

Le 3 aout 2018, rencontre avec Cendrine Barrois-Gautier chez elle à la Joliverie , ensemble échangeons autour de son roman Les parenthèses de Bahia.

Interview de Cendrine Barrois-Gautier

 

 

Rencontre avec Malika Boulais à propos de son dernier roman Le poids de l’absence signé aux éditions Ramsay.

Ce samedi 9 et dimanche 10 juin, salon du livre de Vannes 2018

Dans le cadre des chroniques Livres et nous du Web Morbihan Magazine, j’ai eu la chance d’assister à un interview de Romain Puértolas. Romain Puértolas connu et reconnu par son roman L’ Extraordinaire Voyage du Fakir, édité en 2013 aux éditions La Dilettante, Tout un été sans Facebook en 2017 et son tout dernier Les nouvelles aventures du Fakir au pays d’Ikea, mai 2018 !

 

Ce dimanche, je suis revenue sur le salon pour rencontrer enfin Katherine Pancol. Oui cela fait depuis les années 2000 que je correspond avec elle, après avoir lu Un homme à distance qui m’avait complètement séduit. A cette époque je résidais à Annecy. Lorsque nous nous sommes installés à Barcelonnette et ouvert une maison d’hôtes, amoureux des livres, nous avions le désir d’inviter des auteurs pour venir à la rencontre de nos hôtes. Katherine faisait partie de nos invités, d’autant plus que comme elle m’avait écrit, elle avait des parents dans cette région qu’elle affectionnait beaucoup.. Et puis comme avec Frédéric Lenoir, avec qui aussi je correspondais, cela n’a pu se faire.. Nous avons quitté la région pour poser l’ancre dans le Morbihan…. Bien que j’ai pu voir à plusieurs reprise Frédéric dans des cadres tout particulier… Je n’avais encore jamais rencontré Katherine !

Et voilà ce n’est qu’après toutes ces années qu’enfin je la rencontre pour de vrai, une belle joie, vraiment et beaucoup d’émotion.

Un regret c’est le temps, le monde….

J’ai eu l’habitude de rencontrer les auteurs autrement que derrière une table, où l’on sent la présence du libraire en attente des ventes…

Ce que j’aime c’est la rencontre, quand je vais voir un auteur en salon, j’ai généralement lu ses livres et c’est discuter qui anime mon envie de le voir..malheureusement ce n’est pas le lieu.

Si je pouvais …. dans ma tête je l’ai imaginé ce salon idéal, mais chut, comme me disait Katherine tout à l’heure, vous avez tout plein d’idée, vous allez bien nous inventer quelque chose… J’aimerai bien mais…

Faisons confiance en l’avenir n’est ce pas ! Un jour peut être …….

Et vous, amis auteur comment le voyez-vous ce salon idéal ? Autrement dit, comment aimez-vous rencontrer vos lecteurs ?

Sur le salon j’ai aussi revu Madame Marie Sizun, une très belle personne. J’ai lu tous ses livres et beaucoup aimé son dernier roman La Gouvernante Suédoise aux éditions Arléa. Nous avions eu plaisir à échanger quelques mots l’année dernière au salon du livre de Séné. Je suis allée lui dire un petit bonjour au passage, et avons papoté un peu.. Elle m’a annoncée la suite de la Gouvernante suédoise pour janvier l’année prochaine, oh quelle joie ……

Je suis également allée faire la bise à mes copines complices ….. Je cite Catherine Latteux en littérature jeunesse et Malika Boulais.

Merci à vous tous pour ces moments de joie partagée…….Et au regret de n’avoir pu approcher des personnes qui ne demandent qu’à être lue …..