Un temps fou de Laurence Tardieu aux éditions Stock

«  Tu avais introduit dans ma vie l’attente, le rêve, le désir. Tu avais illuminé le ciel de mon existence, comme un orage en plein été, et les désirs violents et le ciel qui s’ouvre d’un coup, qui se déchire.

C’était il y a dix ans.  »

 

C’est avec son tout dernier roman Nous aurons été vivants que j’ai découvert la plume de Laurence Tardieu. Séduite par celle-ci, j’ai donc lu Un temps fou. De premier abord nous pourrions dire, hélas, que c’est une histoire très banale d’adultère, de séparation, d’amour. Une femme, mariée, mère d’une petite fille, écrivaine, fait un soir, une rencontre bouleversante, celle de Vincent. Les années passent sans qu’ils se revoient, puis il apparaît de nouveau. Bien sur elle ne l’avait pas oublié, tout au contraire, elle n’avait cessé de le rêver. Puis de nouveau départ, il quitte la France pour l’Amérique, des années….A son retour il l’appelle et veut la voir. Alors compagne d’un nouvel ami, elle court vers ce rêve. Seulement elle découvre qu’elle n’est pas l’unique, le surprenant en présence d’une autre femme. Et là, «  Je ne voyais plus l’amour, je ne voyais plus l’éblouissement, je voyais mon effroyable erreur, l’homme qui avait bouleversé ma vie une nuit de fête, était un homme que j’avais entièrement fantasmé «  ….. la désillusion…. » Le monde que j’avais inventé pour toi et moi n’était pas le nôtre, j’étais la seule à l’avoir habité, j’avais eu, comme on dit, tout faux. » Oui cette histoire résonne banalement avec tout ce qui nous entoure, ceci dit, malgré le fait que l’auteure répète toujours la même chose finalement : ce désir .. je ne peux complètement dire qu’il ne m’a pas habité. Un beau moment de lecture, mais peut être sans plus !

Un temps fou de Laurence Tardieu

Éditions : Stock

Paru : mars 2009 – 236 pages – 17,25 euros